Projet chaufferie biomasse "ARDANT"

Ce projet s’implante sur le site des anciennes casernes militaires Ardant du Picq, lesquelles portent le nom d’un colonel et théoricien militaire français mort au combat à Metz, le 18 août 1870. ENERGIS a voulu reprendre ce nom, pour perpétuer les valeurs d’ardeur, d’engagement et de solidarité, que nous partageons avec l‘histoire de ces militaires et de ces lieux.

« Le combat repose avant tout sur l’être humain et notamment sur sa psychologie –
Étudions donc l’homme dans le combat car c’est lui qui fait le réel »

ardant du pick centrale de cogénération ENERGIS

Sur ce site en reconversion et pour satisfaire aux besoins immédiats d’un premier établissement en construction (l’EHPAD UNISANTE) sur un emplacement situé entre les deux entrées d’accès au site ARDANT du Picq, ENERGIS construit une chaufferie de valorisation biomasse (combustible de bois déchiqueté) d’une puissance de 660 kW, pour mise en service au courant du mois d’Avril 2022, et pour une production de 1900 MWh/an.

Parallèlement, un réseau de chauffage a été développé pour relier cette nouvelle installation à la chaufferie historique située Côte de la Justice (ancienne chaufferie charbon des HBL déjà reconvertie au gaz par ENERGIS en 2012).

Cette biomasse mise en service courant avril 2022 assurera le chauffage d’une centaine de logements du nouvel l’EHPAD, et pour l’hiver prochain du groupe scolaire CRUSEM. L’énergie ainsi produite pour ce quartier sera à 80 % issue d’énergie renouvelable.

Cette première installation s’inscrit dans une réflexion plus globale que nous avons sur les autres sites de chauffage urbain de Saint-Avold :

  • En s’appuyant sur le modèle en cours de développement d’Ardant du Picq, nous travaillerons sur la conversion de 3 autres chaufferies à la biomasse
  • Avec pour objectif de proposer à nos clients un chauffage urbain dans un court terme au moins 50 % de la chaleur produite à partir d’une énergie renouvelable.